Focus sur l'un des nombreux documents patrimoniaux conservés au sein de la bibliothèque.

   

Les Oeuvres de M. Ambroise Paré, ...  Paru en 1575.

L’édition appartenant à la bibliothèque de Soissons correspond à la première édition de l’ouvrage dont il reste moins de 10 exemplaires en France à l’heure actuelle.

Ouvrage Ambroise Pare brasdefer Ouvrage Ambroise Pare Corps Humain

 

 

 

 

 

 

Au début du 16e siècle, plusieurs hommes décident d’explorer avec précision le corps humain en pratiquant, entre autres, et malgré l’interdiction de l’Eglise, la dissection de cadavres. Les connaissances sur le corps humain se multiplient alors, notamment dans l'étude des systèmes cardiovasculaire, respiratoire, digestif et nerveux.

Ambroise Paré est l'un de ces anatomistes. Ce chirurgien des champs de bataille est l’inventeur de nombreux instruments médicaux qui permettront notamment la ligature des artères ou la conception de prothèses. Nommé par Catherine de Médicis premier chirurgien du roi Charles IX, ses opinions religieuses feront l’objet de spéculations entre protestants et catholiques. Autodidacte ne parlant ni le grec ni le latin, il publiera de nombreux ouvrages en français comportant de nombreuses planches descriptives.

Quand Ambroise Paré publie ses ouvrages en français, il est salué par de nombreux contemporains, parmi lesquels Pierre de Ronsard. Celui-ci lui confie deux poèmes qui figurent en tête de cette édition de 1575. « Je n'ai voulu escrire en autre langaige que le vulgaire de nostre nation, ne voulant estre de ces curieux, et par trop supersticieux, qui veulent cabaliser les arts et les serrer soubs les loix de quelque langue particulière », explique Paré dans son avis au lecteur. Paré n'étant pas docteur, la Faculté de médecine, en la personne de son doyen Étienne Gourmelen, tenta de s'opposer à la mise en vente du livre, prétextant qu'il contenait des choses abominables, contraires à la bonne morale. L'affaire fut menée devant le Parlement, sans succès et le livre fut distribué et mis en vente sans modifications.

 

A noter : la bibliothèque possède également un exemplaire du livre De humani corporis fabrica libri septem du célèbre chirurgien et anatomiste André Vésale, daté de 1555.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.